Avicenne XXI siècle

Anomalies des granulocytes

Déficits immunitaires 19 Apr 2012

Granulocytose infantile septique

Ce syndrome est caractérisé par un défaut de l'élimination intracellulaire des bactéries par des radicaux d'oxygène microbicides. La fixation et la phagocytose des bactéries fonctionnent normalement. Le défaut est fondé sur un déficit du cytochrome b558 dans la membrane des phagosomes des granulocytes. Les électrons requis pour la production de radicaux d'oxygène ne peuvent pas être transportés par la NADPH à travers la membrane et transférés sur l'O2. Le défaut est lié à l'X et récessif. Un déficit de la NADPH oxydase, autre enzyme avec un rôle essentiel dans cette réaction redox, et un déficit de la glucose-6-phosphate déshydrogénase, enzyme produisant du NADPH à partir de la voie de l'hexose monophosphate dans le cytoplasme, compromettent également la capacité des granulocytes à éliminer les bactéries phagocytées. Les manifestations cliniques sont des adénites, des pyodermites de la bouche et du nez et des foyers septiques dans les poumons, l'intestin, les os et le foie. Parmi les pathogènes impliqués, on trouve souvent les staphylocoques, Serratia, Klebsiella et enfin des formes d'Aspergillus. En revanche, certains types de streptocoques ou d' Haemophilus mfluenwe ne possédant pas la catalase peuvent être tués au sein de la cellule ; ces bactéries produisent de l'H2O2 qui peut être utilisée par les granulocytes pour leur élimination. La thérapie symptomatique est fondée sur l'administration d'antibiotiques et la désinfection chirurgicale des foyers septiques.

Syndrome de Chediak-Higashi

Ce déficit autosomique récessif est plus fréquent dans la population d'origine juive. Le chimiotactisme et la bactéricidie intracellulaire sont défectueux. L'analyse microscopique révèle des granules géants anormaux. La dégranulation n'a pas lieu, probablement liée à une fonction anormale des microtubules. Outre l'activité des granulocytes, celle des cellules NK et la toxicité cellulaire dépendant d'anticorps (ADCC) sont diminuées. Les manifestations cliniques comprennent un albinisme oculo-cutané partiel associé à une photophobie ainsi que des symptômes neurologiques. Les patients sont particulièrement susceptibles vis-à-vis d'infections par des bactéries catalase-négatives.

Déficit de l'adhérence des leucocytes

On en distingue deux formes : dans le type 1 l'adhérence, le chimiotactisme et la phagocytose sont perturbés. Cela est dû à une faible exprèssion de CD 18, la chaîne p dans les protéines d'adhésion cellulaire LFA-1, récepteur du complément 3 et récepteur de C3dg. Dans le type 2 l'atteinte se situe au niveau de l'interaction entre les granulocytes et les cellules endothéliales L'adhésion, le roulement des granulocytes le long de la paroi basale et la transmigration vers le foyer inflammatoire sont perturbés. Ces interactions sont normalement médiées par les sélectines et leurs récepteurs. Ces récepteurs sont la sialoglycoprotéine (Sgp50) pour la L-sélectine des leucocytes, et l'oligosaccharide sialylé Lewis-X pour l'E-sélectine des cellules endothéliales. Le fucose, élément de la glycosylation normale des deux glycoprotéines, ne peut pas être produit à partir du mannose en raison d'un déficit enzymatique.

Déficit de la myéloperoxydase

La myéloperoxydase (MPO) transpose H2O2 et des ions chlorure en OCl- stocké dans des granules spéciaux. Dans ce syndrome, on trouve très peu de ces granules dans les granulocytes et les monocytes. Par conséquent, l'élimination intracellulaire de bactéries est ralentie mais pas entièrement abolie. En revanche, Candida albicans ne peut pas être tué en l'absence de myéloperoxydase.